"J'ai choisi de vivre heureux parce que c'est bon pour la santé."

Voltaire


"Le plus fort n'est pas celui qui arrive le premier ; c'est celui qui profite le plus de ce qu'il fait."

Kilian Jornet



07 septembre 2017

En août, fais moins de route...

Avec les vacances, mon mois de juillet avait été plus route que VTT. Pur hasard. Je ne calcule pas, c'est comme ça, ça se fait au gré des envies, des destinations, du timing.

Bien évidemment, si on raisonne en kilomètres, il y a toujours plus de goudron que de chemin au compteur mais en heures de pratique, c'est différent.


Après avoir retrouvé (merci David R. pour le tuyau) un de ces flamants roses qui ont jalonné l'été, nous avons profité d'un week-end pour nous rendre à Limogne en Quercy. Située sur un causse calcaire entre Montauban et Figeac, Limogne est stratégiquement placée au milieu de chemins et de forêts propices aux randos, sous toutes leurs formes.
 

Le samedi, c'est vers le nord que nous nous rendons, rejoignant la Vallée du Lot et ses falaises. 




En descendant la rivière, nous arrivons à un des nombreux plus beaux villages de France du coin, Saint Cirq Lapopie.


A quelques kilomètres de là, toujours en aval du Lot, on rejoint le village de Bouziès par un chemin de halage pas banal. En effet, celui-ci a été creusé à même la falaise. Impressionnant.



Avec un dénivelé bien plus positif que négatif, nous remontons sur le plateau quercynois à travers la verdure, via de magnifiques sentiers rocailleux à souhait.



Toutes les bonnes choses ont une bonne fin...



Le lendemain, c'est vers le sud que nous partons pédaler, en direction de Caylus.


Toujours aussi verdoyant, les chemins bordés de murs empierrés nous régalent.

Par endroit, les panneaux indicateurs font preuve de beaucoup d'humour. Toutes les distances ne sont pas vérifiables au GPS mais qu'importe, j'adore. 



Je profite d'un lavoir en pierre (un de plus) pour faire une pause/pose...


Sympa la cabane de jardin...

Si vous voulez la voir, c'est ici...

Quelques jours après, détour goudronné. Profitant des congés de Fred, je lui fais découvrir les vallons qui mènent vers le Gers.

 La paille, ça me botte...


Bien évidemment, il a aussi droit à un bout de "mon" canal, vers Montech.
Et qui dit Montech dit Pente d'eau et restaurant Constant. Pause café.



S'en vient ensuite un petit détour vers le Puy du Fou, sans vélo. Je ne saurais que trop vous conseiller cet endroit magique, même si je n'y ai pas d'actions.

En cherchant un peu, j'ai quand même réussi à y dénicher quelques clins d’œil cyclistes dont un dans les tranchées de la première guerre mondiale.


Et l'autre, dans le Bourg 1900, avec une enseigne un tant soit peu prétentieuse.
Pas certain du tout que la nôtre le soit autant même si l'objectif est avoué...



Retour rapide vers la maison, échange de voiture contre camping-car déjà prêt, nous voici le soir même au bord de la Grande Bleue, du côté de Narbonne-plage.



Il y fait chaud, très chaud. Et le vent souffle très fort. Du coup, les risques d'incendies ne nous permettent pas de rouler dans la Clape, partout où on le souhaite. 
Le premier jour passe encore mais dès le lendemain, des barrières, des panneaux explicites en travers des pistes et des pompiers aux aguets nous font nous détourner plus vers le nord-est du massif.
Peu importe, tout est joli dans le coin.


Quand il s'agit d'une crêperie/gauffrerie/churroserie, la fringale n'est pas toujours évidente à éviter...



Allez scargots !


Le 3ème jour, c'est cuit, la Clape est interdite.
Du coup, nous filons en bord de mer vers Fleury d'Aude. 
De ce côté, en été, la mer, plus basse, laisse place à des étendues de sable impressionnantes.


Nous serpentons entre les canaux, les dunes et les marais. Comme quoi, ça fait de l'effet car même quand c'est plat, c'est beau...



Quand tu as vraiment soif...

 Quand le marais trouve ça lent...




Au retour, on dévie un peu du chemin pour arriver à une étendue salée.



Ces belles balades étaient censées clôturer nos vacances mais la peur des bouchons sur la route du retour le lendemain nous a fait rentrer plus tôt et nous nous sommes arrêtés à Aragon, juste après Carcassonne. On ne pouvait pas finir comme ça...


Toujours des cailloux mais un peu plus de végétation. Ça permet aussi d'être à l'abri du vent, toujours bien présent. Manque pas d'air.

C'est sûr, ce n'est pas Khéops mais bon...




Viennent ensuite quelques clichés pris aux détours de mes balades locales. A travers la Haute Garonne, bien évidemment mais aussi le Tarn, le Tarn et Garonne et le Gers. A vélo, tout n'est jamais bien loin...

Certains panneaux parlent d'eux-mêmes...



Incontournable canal...

Un matin, c'est décidé, je change mes roues et pars chaussé de pneus cramponnés (ça doit faire mal des crampes au nez...) en 35mm.
Direction la Forêt de Bouconne. Aaaaah, comme j'aime la polyvalence de ce vélo. 


12km de route m'amènent à l'orée du bois. Le terrain est sec. Ici, c'est assez rare, au point où je me suis souvent demandé si l’étymologie du nom Bouconne ne venait pas de 2 mots plutôt que de 2 syllabes... 


Mais dis-moi, tu ne serais pas en train de faire du gravel ?


Hiver rigoureux...

Pour ne pas se fatiguer, une seule consigne : rouler au train.

Boue conne !
 

Sortie bien sympa qui en appelle d'autres...
Venez, vous verrez, on s'amuse comme des fous. 


Le soir même, histoire de bien finir le mois (comme tous les mois d'ailleurs, de mars à octobre), direction Toulouse et sa balade nocturne.
Organisée de mains de maitres par l'association "2 pieds 2 roues", nous nous baladons dans tous les quartiers de la ville rose, à la découverte de certains lieux peu connus.
Pour l'occasion, je ressors le Vitus 992 officiel, quelque peu délaissé ces derniers temps et vite rattrapé par un passager clandestin.

Balade nocturne où nous retrouvons, pour leur baptême, l'équipe de Mountnpass,  toujours au top. Là non plus, pas d'actions (pas encore...) mais allez faire un tour sur leur site, vous trouverez près de 4000 parcours (route et VTT) sur l'Héxagone (et ailleurs...).



Allez, continuez à rouler en prenant du plaisir et surtout, n'oubliez pas les indications...




#mountnpass 
#2p2r 
#cannondale 
#caadx